4 cheminées sans conduit

Comment bien installer une cheminée sans conduit ?

Depuis 2006, une loi a été adoptée par le parlement imposant la création d’un conduit de fumée pour les constructions neuves. Cette loi n’a toutefois d’effet que sur les constructions réalisées après son adoption. Ce qui ne vous empêche cependant pas de refaçonner votre maison en y intégrant une cheminée, et ce même si votre habitation est ancienne. Si la question de savoir comment bien installer une cheminée sans conduit vous tracasse, cet article saura vous éclairer.

Petit rappel des types de cheminées pouvant fonctionner sans conduit

Deux types de cheminées peuvent essentiellement fonctionner sans conduit : les cheminées électriques et les foyers à éthanol et eau

La cheminée électrique

Le fonctionnement d’une cheminée électrique comme on peut le comprendre à travers son appellation est un dispositif de chauffage n’ayant pas besoin de combustible. Ni gaz ni bois ne seront indispensables et par ricochet, pas de flammes non plus. Ainsi, et de toute évidence, l’installation d’un conduit n’est absolument pas nécessaire puisqu’aucun gaz n’est rejeté. 

Elle diffuse harmonieusement la chaleur dans la pièce concernée et bénéficie d’une mise en marche sans prise de tête. Il suffit de brancher le dispositif à une prise électrique et le tour est joué.

Vous aurez à votre disposition deux types de cheminées électriques sur le marché : la cheminée électrique fixée dans un foyer ouvert hors service et la cheminée électrique mobile. Par ailleurs, sachez que la cheminée électrique est un gros consommateur d’énergie. Nous vous recommandons de ce fait d’y avoir recours ponctuellement. Associez-le également avec d’autres systèmes de chauffage pour toute votre maison tels que le chauffage hydrothermique

Le foyer à éthanol et eau

La cheminée à éthanol et eau a des similitudes avec une cheminée traditionnelle. À la différence que, contrairement à cette dernière elle est dépourvue de conduit de fumée puisqu’elle n’émet pas de monoxyde de carbone. Son brûleur ne fonctionne pas avec les combustibles traditionnels tels que le bois, mais utilise plutôt de l’éthanol.

Durant sa combustion, les émissions de l’éthanol sont constituées majoritairement d’eau et de CO2 en faible quantité. Ce qui équivaut aussi banalement que ça à l’émission de deux ou trois bougies. Cette propriété peu polluante, l’éthanol l’a hérité de sa nature. Il s’agit d’un alcool végétal issu de la distillation de maïs, de céréales, de betteraves, de canne à sucre et de fruits.

Quels sont les avantages d’une cheminée à éthanol et eau ?

Ce type de cheminée sans conduit est adulé principalement pour son accessibilité des modèles disponibles. La fourchette est comprise en moyenne entre 250 et 3000 euros. De quoi correspondre à tous les budgets. 

L’autre avantage du dispositif à éthanol et eau et son côté pratique. L’installation ne requiert pas de grosses contraintes ni de réaliser des modifications sur votre maison. Niveau esthétisme, cette cheminée produit de très belles flammes contrairement au modèle électrique. Vous pourrez donc facilement l’intégrer à votre déco d’intérieur. 

La mise en place d’une cheminée classique, mais sans conduit

Les cheminées classiques bien qu’émettant de la fumée peuvent toutefois être installées sans conduit si ce dernier est défectueux par exemple. Et si le fioul et le gaz sont peu respectueux de l’environnement, on adapte généralement au dispositif une cheminée à bois ou poêle à bois. 

Qu’est-ce que cela implique ?

La principale contrainte qui survient en cas d’absence de conduit de fumée est la création d’un conduit spécifique. Ce dernier souvent en métal sera ensuite relié à la cheminée en bois ou à la poêle. Quant à son fonctionnement sans risques, cela dépendra de l’état des tubes existant et devant servir au montage. Pour vous aider, nous vous recommandons de vous référer à un document technique. 

L’installation d’un conduit spécifique impliquerait également des contraintes liées au diamètre et à la déclinaison dudit conduit. Vous devez dans le même registre prendre la mesure des risques d’incendie avant de procéder.

Par ailleurs, sachez que l’absence de bouche d’aération pourrait également avoir une incidence sur les caractéristiques du conduit spécifique.

Que dit la loi sur les systèmes d’évacuation des produits de combustion ?

Comme précisé plus haut, toutes les habitations construites à partir de 2006 doivent être équipés d’un conduit d’extraction. Obligation qui n’implique pas les logements construits avant cette date. Quoi qu’il en soit, il faudra respecter les règles de la norme NF DTU 24.1 pour tout conduit mis en place.

Les techniques d’installation d’un conduit spécifique

Il existe trois principales méthodes utilisées pour installer ce type de conduit.

  • La sortie en toiture ou montage en zone 1 : Il s’agit de la technique préconisée par la norme NF DTU 24. Elle préconise qu’il est nécessaire de prendre par le toit pour faire sortir le conduit d’extraction, en s’assurant qu’il dépasse du faîtage de la maison de 40 cm au moins.
  • La sortie en façade ou montage en zone 3 : si la précédente n’est pas adéquate, celle-ci préconise une sortie par la façade de la maison. Cette technique est plus économique et engage moins de travaux. Par ailleurs, elle est moins esthétique et n’est pas adapté pour les nouvelles constructions.
  • La sortie en ventouse : cette configuration joue deux rôles. Dans un premier temps, elle permet d’évacuer la fumée produite par la cheminée et aide par la suite le poêle à s’approvisionner en air. Ici, vous avez le choix quant au type de sortie. Cela peut soit être par le toit, soit par la façade. Cependant, elle est la plus coûteuse puisqu’elle implique l’installation d’un système à ventouse en dehors du conduit.

Faire appel à un professionnel pour l’installation d’une cheminée sans conduit

Quel que soit le type ou la configuration pour laquelle vous avez opté, il est crucial de faire appel à un expert pour l’installation du dispositif. Ce dernier sera en mesure de vous aider à respecter les normes édictées et à suivre scrupuleusement la notice du fabricant. En dehors de cela, la mise en place de ce type de cheminée peut être soumise à des avis techniques du CSTB avant toute approbation. 

Par ailleurs, la mise en place d’une cheminée sans conduit étant assez délicate, il est déconseillé de la faire vous-même. Il en va de la sécurité de votre maison et de ces occupants. 

Quel est le prix de l’installation d’une cheminée sans conduit ?

L’estimation du coût de l’installation d’une cheminée sans conduit ne saurait se faire à la hâte. En effet, plusieurs critères sont à prendre en compte. Parmi lesquels l’identification du système à installer qui ne saurait se définir à son tour qu’en considérant l’appareil de chauffage à raccorder.

Il en est de même plus spécifiquement du coût de création d’un conduit spécifique qui dépendrait des matériaux adéquats, des dimensions, etc. Cependant, en moyenne, l’installation du tubage est compris entre 2 000 et 3 000 euros si on prend l’exemple de la cheminée en bois avec une sortie de 150 mm. Quant au prix du tube en inox ou en acier galvanisé, il tourne autour de 150 euros le mètre. Il ne reste maintenant que les accessoires et la sortie en toiture qui coûterait environ 500 euros.