Sable polymère : utilisation, pose, avantages et entretien

Initialement commercialisé en 1998 par l’entreprise Techniseal, le sable polymère est un matériau de haute technologie utilisé pour le remplissage de pavés unis. Issu d’un mélange de résine de polymère et de sable, il est doté de propriétés spéciales favorisant l’installation des pavés. Voici ce que vous devez avoir sur le sable polymère : son utilisation, son installation, ses avantages et son entretien.

Le sable polymère : de quoi s’agit-il et pour quel usage ?

De par sa composition, le sable polymère peut être défini comme un matériau servant de joint pour pavés et dalles sur sol souple notamment pour des terrasses, des allées, des entrées de garages, etc. On peut également s’en servir dans la mise en place de voies à trafic léger et lent tels que les zones piétonnes, les parcs, les stationnements, les places publiques. 

Pour poser du sable polymère sur votre ouvrage comme cela se doit, 5 étapes sont à respecter.

Première étape : la pose

Pour commencer, il faudra étaler le sable polymère parfaitement sec (afin qu’il puisse se coller) sur la surface de l’ouvrage. Servez-vous d’un balai pour faire entrer le sable pour remplir les joints. Assurez-vous de donner des coups de balai progressifs et sur de petites distances afin de conserver l’intégrité du matériau jusqu’à ce qu’il pénètre les joints. Par ailleurs, il faut noter que vous devrez redoubler de vigilance afin que le sable atteigne réellement le fond lorsqu’il s’agit de dalles à parois irrégulières. Si vous ne savez pas comment faire, servez-vous d’une lame.

Quant aux pavés, veillez à ce que les installateurs ne scindent l’ouvrage en deux. Une partie qui sera remplie de sable polymère et une autre de sable classique. Cette erreur pourrait être à l’origine de la dégradation prématurée du sable polymère.

Deuxième étape : le compactage

L’objectif de cette phase est de permettre d’avoir droit à un joint solide et durable. Elle permet notamment de supprimer les vides entre les polymères et les granulats. Pour réaliser cette étape, nous vous recommandons d’utiliser une plaque vibrante s’il s’agit de pavés. Par contre, si la surface à revêtir est une dalle, vous n’aurez d’autre choix que d’utiliser un compacteur à rouleaux. Il s’agit là de la technique de compactage mécanique. Toutefois, vous pouvez opter pour la méthode manuelle, qui, nous ne vous le recommandons pas est moins performante.

Troisième étape : le mouillage

Moins importante à priori que les autres étapes, la phase du mouillage consistent à arroser l’installation. Cependant, elle est assez utile afin d’obtenir un ouvrage durable. Avant de procéder, nettoyez d’abord la surface pour qu’il n’y ait pas polymérisation des résidus de sable polymère une fois l’arrosage terminé. 

Dans la pratique, vous pourrez vous servir d’un pistolet à pluie afin de mouiller l’installation section par section

Quatrième étape : le séchage

Il est essentiel que le sable polymère se sèche totalement afin d’assurer sa bonne cohésion. Comptez au moins 24 h ou 48 h pour un séchage complet. Ce temps peut être prolongé par temps humide.

Cinquième étape : l’ajout d’une protection

La cinquième et dernière étape consiste à appliquer une protection afin de préserver l’ouvrage contre les mousses et les salissures. Elle doit idéalement être appliquée entre 30 et 60 jours après la pose des joints. Rendez-vous dans un magasin de bricolage pour choisir votre protection. 

Bon à savoir : une fois le joint en sable polymère installé, il faudra patienter entre 24 et 48 h avant que les piétons ne puissent circuler. Contre 5 à 7 jours pour les véhicules.

Comment entretenir les ouvrages remplis avec du sable polymère ?

En dehors de l’application d’une protection et du balayage, il existe des réflexes que vous devez avoir pour assurer l’entretien de votre ouvrage. La principale et la plus importante est l’utilisation d’un nettoyant-dégraissant pour sable polymère en cas de tache de graisse. Cela évitera que cette dernière ne s’incruste et modifie l’esthétique de votre installation.