plante d'eau filtrante

Quelles sont les plantes d’eau filtrantes ?

Si vous disposez d’un bassin que vous souhaitez remplir de plantes aquatiques, sachez que vous ne devez pas y intégrer les premières qui vous tombent sous la main. En effet, en plus des propriétés de chacune d’entre elles, qu’elles soient décoratives, filtrantes ou oxygénantes, ces plantes participent à l’équilibre de l’écosystème dans lequel elles sont. Découvrez plus bas, quelles sont les plantes d’eau filtrantes à intégrer dans son bassin.

L’équilibre de l’écosystème d’un bassin

Sans grande surprise, un bassin est doté de son propre écosystème, mais donc l’équilibre est extrêmement fragile. Il ne s’agit donc pas d’un petit coin tendance de votre jardin. Ainsi, cet équilibre ne saurait être complet que si en plus des espèces végétales, votre bassin comporte des espèces animales.

Quant à la présence des plantes dans votre bassin, sachez que vous devez être modéré, pour que ces dernières n’envahissent pas votre bassin. Assurez-vous ensuite, en plus de leur côté esthétique, de prendre en compte leurs caractéristiques biologiques.

Comment gérer son bassin de manière écologique ?

La gestion d’un bassin est évidemment assurée grâce à de nombreux équipements adaptés. Il s’agit notamment des pompes, de filtres, d’engrais chimiques, de produits anti-algues, d’un bon éclairage, etc. Des accessoires que la plupart des jardiniers et paysagistes ne trouvent aucun inconvénient à utiliser.

Cependant, si ces méthodes ne vous conviennent pas, sachez que vous pouvez installer et gérer votre bassin de manière entièrement écologique. C’est à ce moment précis que vous devez faire montre d’une certaine expertise. Car pour y arriver, on jouera sur la capacité purificatrice et filtrante de chaque plante

Vous vous devez donc dans cette logique d’opter pour des plantes à croissance rapide, qui en se nourrissant d’une grande quantité de nutriments profitent pour purifier l’eau de votre bassin. Les principaux éléments qui feront l’objet de cette purification seront les feuilles mortes et les déjections des animaux.

C’est ce qu’on appelle de manière synthétique le cycle de l’azote.

Qu’est-ce que le cycle de l’azote ?

L’idéal pour la clarté d’un bassin est d’abord de choisir parmi les plantes de votre région. Ainsi, vous n’aurez pas de problèmes d’adaptation et de croissance. Vous pourrez également les entretenir facilement sans toutefois avoir besoin d’apporter des soins supplémentaires.

Les plantes oxygénantes

Vous vous en doutez très certainement, les plantes oxygénantes répandent suffisamment d’oxygène dans l’eau. Elles le font tout simplement grâce à leurs feuilles. En contrepartie, elles puisent les nutriments utiles à leurs croissances. Vous convenez donc que leur rôle est important dans l’équilibre naturel d’un bassin. Voici quelques unes que vous pourrez adopter.

  • La renoncule aquatique : il s’agit d’une plante herbacée facilement reconnaissable grâce à son tapis dense formé à la surface du bassin par ses feuilles. Elle produit des fleurs d’avril à juin, puis des fruits du nom d’akène. Il s’agit d’une plante facile à cultiver puisqu’elle est du style européen. L’hiver et le printemps ne lui sont donc pas étrangers. Le mariage parfait consisterait à les accompagner avec une plante adaptée à l’été et à l’automne.
  • Les élodées : ce qui est exactement le cas des élodées. Leurs principales caractéristiques sont leurs tiges cassantes et ramifiées pouvant atteindre 3 à 4 mètres de long. Ordinairement, leur forme lancéolée à ovale constitue un grand atout pour les bassins hébergeant des poissons. En plus de leur rôle de diffuseur d’oxygène, elles participent activement à la filtration de l’eau. Niveau entretien, il vous faudra en été faire un rabattement des tiges et une taille sévère en automne.
  • Hottonia palustris : connue sous divers noms tels que “Millefeuille aquatique”, « Hottonie des marais » ou “Millefeuille d’eau”, elle nourrit une préférence pour les marrées forestières peu profondes. Il s’agit d’une souche rampante produisant des tiges assez courtes. Sa floraison (aux couleurs douces) survient généralement entre mai et juillet.

Les graminées

Leur principale qualité est leur capacité purifiante de l’eau. Niveau présentation, il s’agit de plantes aquatiques de la même catégorie que le jonc de mer utilisé comme revêtement de sol en construction. En voici quelques-unes que vous pourrez intégrer dans votre bassin.

  • L’iris jaune : encore appelée iris des marais ou flambe d’eau, cette plante aquatique en plus d’être décorative dispose de propriétés purifiantes au-dessus de la moyenne. On la retrouve dans toute l’Europe et peut atteindre jusqu’à 120 cm de hauteur.
  • L’acore odorant : connue également sous le nom de jonc odorant ou roseau aromatique, elle se caractérise par un feuillage linéaire et une inflorescence. Elle mesure entre 50 et 120 cm et est constituée d’un spadice mesurant entre 5 et10 cm. Elle figure parmi les meilleures plantes de lagunage pour la zone de filtration d’un bassin pour la simple raison qu’il s’agit d’un gros consommateur de phosphate. Tout celui présent dans votre bassin ne pourra lui résister.

Des plantes aux propriétés purement purifiantes

Au sein des précédentes catégories de plantes aquatiques, il y en a qui assure le rôle de purificatrices durant leurs périodes d’activité. Néanmoins, il serait intéressant d’en avoir qui sont actives toute l’année. C’est le cas par exemple :

  • de la pèse d’eau : qui purifie l’eau des excès de nutriments et des impuretés. Elle préfère les eaux non acide et peu profonde et se caractérise par son feuillage assimilable à celui d’un sapin.
  • de la véronique des marais : qui en plus de jouer le même rôle à la particularité de pousser en hiver. Elle s’y développe et y résiste également très bien. Il s’agit d’une plante tapissante et grimpante qui aime énormément les milieux humides. Elle sera d’une importance énorme dans votre jardin, puisqu’elle pourra à elle seule absorber une énorme quantité de nitrate se trouvant dans votre bassin.

Quelles sont les plantes à éviter dans son bassin ?

Nous vous avons présenté ici des plantes qui participent à l’équilibre de l’écosystème de votre bassin en purifiant et en filtrant l’eau. Cependant, sachez qu’il en existe qui perturbe considérablement ce dernier. C’est le cas des lentilles d’eau, des algues vertes filamenteuses, et de la canne de Provence.